Reflexologie Massothérapie
 


Massage, Bien-être et Massothérapie

Publié le
Publié dans Massage, Réflexions
Les questions qui me sont le plus souvent posées lorsque je parle de Massothérapie concernent la différence entre Massage et Massothérapie, ou Massothérapie et Kinésithérapie.
On me demande la différence entre un massage classique et énergétique. La Massothérapie n’est-elle que thérapeutique, ou elle s’adresse-elle à tous dans une démarche de bien-être ?
Je vais y répondre de façon exhaustive dans ce long article.

En bref.

Pour ceux qui n’auraient pas le temps de tout lire, le terme actuel de massage recouvre l’ensemble des techniques de soins appliquées par manipulation directe du corps par frottements, palpations et pressions.

On trouve donc aussi bien le massage à des fins de bien-être, appelé “modelage” dans certains instituts, que du massage à but thérapeutique effectué par des spécialistes selon le but recherché. Ainsi, sur le plan purement physique, pour la rééducation ou la décontraction ciblée d’un groupe musculaire, le kinésithérapeute sera le spécialiste à consulter.

Pour les aspects psychologiques et émotionnels, la massothérapie est une thérapie manuelle apportant beaucoup de bienfaits et des améliorations impressionnantes, notamment dans des problèmes physiques ayant pour origines des détresses psychologiques ou émotionnelles.

Enfin, la massothérapie énergétique utilise des connaissances développées depuis longtemps en Asie pour agir sur les énergies psycho-corporelles, matérialisées par les chakras, les points d’acuponcture et les canaux subtils tels qu’on les trouve décrits dans les traités de médecine indienne, chinoise et tibétaine.

La massothérapie, comme le simple massage, peut également être motivée par le désir de bien-être.
Comme pour l’art-thérapie, où il n’y a pas besoin de souffrir d’un problème pour pratiquer un art, la massothérapie s’adresse aussi aux personnes désirant un massage pour le plaisir. Celui-ci sera d’autant plus bénéfique qu’il sera réalisé par un vrai professionnel attentif à la personne.

La différence est d’abord culturelle.

En orient, le massage est un acte de bien-être et une activité de santé physique et mentale en même temps, ces aspects sont indissociables. Et l’on peut venir voir un masseur pour soigner des maux physiques ou psychologiques, pour tout simplement s’entretenir, sur le plan musculaire, circulatoire, ou la souplesse et la beauté de sa peau. Bien sûr, on peut aussi venir uniquement pour passer un moment agréable avec soi-même, ses sensations, son bien-être.

Le massage fait partie des pratiques de la vie, en Inde, la massage des bébés est couramment pratiqué par leur mère et chaque pays d’Asie a développé des techniques de plus en plus avancées autant sur les plans physiques que spirituels.

Le massage en Occident.

Le massage est aussi une vieille pratique naturelle en occident, où il a été pratiqué depuis la plus haute antiquité par les celtes, les nordiques, les grecs et les romains. On retrouve ainsi dans des ouvrages d’Hippocrate une description des bienfaits des massages et de l’obligation pour un médecin d’être compétent en ce domaine.

En occident, ce sont surtout les bienfaits physiques du massage qui sont recherchés. Cette pratique a été perdue au moyen âge classique et au bas moyen âge où le corps et son contact furent de plus en plus considérés comme malsains car associés aux plaisirs lascifs et contraires à l’évolution de la morale religieuse, allant jusqu’à négliger les bains et l’hygiène qui pourtant étaient présents au bas moyen âge.

Ce n’est qu’au 18ème siècle que le suédois Per Henrik Ling réactive cette pratique en s’appuyant sur les connaissances des peuples nordiques, celles des grecs anciens et ses propres connaissance de médecin appliquées aux sports et à l’exercice physique. Il invente ainsi le massage suédois ainsi que la gymnastique suédoise.

Aujourd’hui

L’art du massage s’est développé et a créé de multiples branches dont les approches sont soit principalement physiques (assouplissement, préparation sportive, détente musculaire), soit psychologiques (Détente mentale, anti-dépression, apaisement des émotions, angoisse, insomnie etc..).

Les techniques occidentales de massage suédois, et ses évolutions (californien, gestalt, etc..) sont destinées avant tout à une détente et un entretient physiologique. Les techniques orientales sont traditionnellement très nombreuses et vont du bien être physiologique à une véritable harmonisation entre le corps et l’esprit.

Purement physiologique ?

Pas uniquement, la détente mentale aura lieu dans tous les cas, y compris avec des massages uniquement sportifs, si toutefois le praticien est compétent.
De même, il n’y a pas de massage aux bienfaits purement psychiques.
Les bienfaits physiques et psychologiques seront toujours présents à des degrés divers.

Massothérapie

Un massothérapeute va utiliser son art pour soulager des maux physiques, psychiques voire les deux selon sa pratique, sa formation et ses connaissances.
Mais rien n’empêche d’aller se faire masser uniquement pour son bien-être par un massothérapeute. Les compétences du praticien permettront d’avoir un massage encore plus efficace, mieux adapté et aux bienfaits plus durables.
Le massothérapeute ne s’occupe pas que de patients cherchant à résoudre un problème. On peut aller voir un massothérapeute pour son plaisir, voire dans certains cas, sa propre volonté de découverte de son corps, ses sensations, et ses émotions.

De même qu’il ne faut pas attendre d’être malade pour se nourrir sainement, le massage est une véritable hygiène de vie. Comme nous l’avons vu précédemment, cette forme d’hygiène de vie a été présente depuis la plus haute antiquité dans presque toutes les cultures humaines.

Un bon massothérapeute adaptera son massage à chaque patient, et à chaque séance, se différenciant ainsi d’un masseur classique tel qu’on en trouve en institut, qui bien souvent ne fait que répéter un ensemble de gestes appris par cœur quelques soient les clients.
Ceci n’est pas une critique négative, même ces masseurs apportent beaucoup de bien-être si vous-même vous vous sentez déjà parfaitement bien.

Les massothérapeutes agissent ainsi aussi bien sur votre bien-être et votre détente, que pour résoudre certains problèmes spécifiques. Les kinésithérapeutes ont ainsi une formation de massothérapie orientée vers la rééducation musculo-squelettique. Leur action est ciblée et efficace, pas toujours agréable car il s’agit avant tout d’actes médicaux indispensables.

Massothérapie énergétique

Malgré un nombre croissant de praticiens se revendiquant à tort compétents en ce domaine, ce type de massage est plus rare car il fait appel à une expérience profonde des énergies de la part du massothérapeute.
Parmi les praticiens sérieux, on trouve parfois des acupuncteurs, des magnétiseurs ou d’autres spécialistes de domaines concernant l’esprit et la méditation. Je ne parle pas de charlatans mais de personnes ayant développé des approches profondes de la psyché et du corps, qui ont trouvé leur propre voie pour l’exercer, et qui peuvent agir par le toucher sur les énergies d’autres personnes. C’est ce qui rend cette massothérapie plus rare qu’elle n’est revendiquée par de simples masseurs.

Certains masseurs apprennent par cœur des ouvrages et des techniques manuelles, mais ce n’est pas suffisant. Agir sur les énergies, c’est aller au delà du physique et du psychique pour atteindre une ré-harmonisation de l’être. Cette démarche est spirituelle, sans être pour autant attachée à une religion. Il s’établit une communication profonde entre le praticien et le patient. Le massage met alors en relation son énergie et celle du massé. Il faut au massothérapeute des qualités de méditant entraîné pour induire cet état dans le patient et faire circuler les énergies avec une grande bienveillance.

Dans ce domaine, depuis quelques milliers d’années, l’Asie a apporté une extraordinaire connaissance de ces énergies. On parle couramment de canaux et de points d’acupuncture, de gouttes, de chakras, qui sont autant de matérialisations de ces énergies reliant le corps, l’esprit et le spirituel. La ré-harmonisation passe par la remise en circulation fluide de ces énergies.

Que l’on croie ou non à ces notions, les effets d’un massages énergétiques sont perceptibles et incontestables. Il n’est pas demandé au patient de comprendre ou de croire ces notions, sa propre culture trouvera l’explication qui lui conviendra aux améliorations tangibles qu’il constatera. D’ailleurs, personnellement, je ne parle jamais de ces aspects au patient, sauf s’il en exprime la curiosité.

Les limites éthiques de la massothérapie

Au début d’une séance, j’accorde beaucoup d’importance à établir un dialogue avec mon patient. S’il vient me voir pour son bien-être, ou pour un problème particulier.

Dans le cas d’un problème exprimé, ou dans le cas où j’aurais moi-même détecté un problème, et que ce problème relève de compétences médicales, il est de mon devoir de conseiller au patient d’aller consulter un spécialiste.
En aucun cas, je ne me substituerai à un médecin. Mon action peut être complémentaire et aider la guérison, mais si le problème est médical, il est important de continuer le traitement donné par un spécialiste, ou de consulter si l’état du patient le nécessite.

En dehors de ces considérations médicales, je peux être amené à conseiller une activité particulière à mes patients, ou un ensemble d’exercices à effectuer quotidiennement. Ces préconisations sont importantes et doivent être suivies. Je les conseille pour permettre une amélioration durable de l’état du patient.

Limites spatio-temporelles

(Titre ronflant pour plaisanter un peu.)
Lorsque je donne des conseils pour une activité, des exercices ou un changement d’habitudes qui pourraient les aider à résoudre un problème, je me rends compte hélas qu’une fois la séance terminée, seule la moitié de mes patients les suit effectivement.

De ce fait, les améliorations sont lentes voire inexistantes, et seul le soulagement d’une nouvelle séance apporte périodiquement du réconfort à ces patients. Certains, malgré la constatation d’une amélioration de leur état due au massage, ne reviennent pas, parce que l’effet bénéfique ne dure que quelques jours.

Il est vrai que parfois, une seule séance de massage ou une seule consultation peut suffire à débloquer complètement un problème. Mais c’est très rare. C’est par la régularité que les choses continuent de s’améliorer.

Je devrais être satisfait de voir revenir régulièrement des patients parce qu’ils ne font pas les exercices demandés, mais je préfère les voir guéris, heureux, et revenir pour leur propre bien-être, plutôt que pour réparer constamment le même problème.

Sur une personne en bonne forme physique et mentale, le massage énergétique permet un voyage plus profond et plus intéressant. Cela ouvre encore plus l’accès à des états de détente et d’harmonie de toutes les composantes de son être.

Une réflexion au sujet de « Massage, Bien-être et Massothérapie »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*