Ma charte éthique professionnelle

Je crois indispensable de me positionner sur ce que je considère comme ma charte éthique professionnelle, surtout à notre époque en pleine mutation culturelle, où beaucoup de flou moral entraîne bien des abus.
Cela m’est d’autant plus aisé que l’éthique est une dimension importante de ma vie personnelle, et que sa transposition dans mon activité professionnelle a toujours été naturelle.

 

Elle tient en quelques points, ainsi que ce qui en découle :

 Tous ces éléments sont cliquables si vous voulez des précisions.

  • Tout ce qui se dit, ou se produit durant une séance reste strictement confidentiel.
    Tout ce qui se dit, ou se produit durant une séance reste strictement confidentiel.
    En effet, je considère que la confiance doit être totale entre mes patient, clients ou élèves et moi.

    C’est encore plus sensible lors d’un massage, où mes patients sont à nu, aussi bien physiquement (en partie ou totalité selon leur choix) que sur les plans émotionnels et spirituels. C’est un moment d’intimité totale, et jamais rien ne doit en être divulgué, ni les paroles, ni les réactions émotionnelles ou physiques qui, même si elles se produisent souvent, restent totalement confidentielles.

    Cet engagement moral m’interdit de parler de mes séances à qui que ce soit, même à des proches. Les seules choses que je partage avec mes amis, ma familles ou certains collègues praticiens restent du domaine général concernant ma pratique, sans jamais divulguer quoi que ce soit sur un patient particulier.

    Bien sûr cela s’étend pour mes élèves à mes enseignement de la méditation ou des arts internes.

     

    Les limites de ceci sont :

    Je peux parfois partager une expérience particulière qui serait commune à plusieurs personnes mais de façon anonyme et sans jamais donner leur identité et en prenant garde à ce que celle-ci ne puisse se déduire.

    Je peux ainsi dire qu’une séance a été difficile pour moi, ou que telle pratique est bien ou mal supportée par les patients, ou certains types de patients, toujours sans donner l’identité des personnes.

    Ces limites me permettent de communiquer avec des collègues thérapeutes pour améliorer nos connaissances de l’humain et être de meilleurs praticiens et enseignants, psychanalystes, médecins, énergéticiens et magnétiseurs véritables. Dans tous les cas, cela ne sort pas d’un cercle restreint de professionnels et maîtres partageant mon éthique.

  • Il n’y aura pas de dérive sexuelle
    Il n’y aura pas de dérive sexuelle
    Je l’ai déjà souvent évoqué sur ce site, je ne fais pas de massage sexuel, et ne désire pas en faire.
    Inutile donc de me demander des “finitions”.

    Je n’accepte pas non plus de gestes déplacés sur moi.
    Je peux comprendre que la dimension sensuelle et intime d’un massage puisse entraîner chez certaines ou certains, un emballement des sens qui les conduise à vouloir aller au delà de ce qui est prévu ou permis. Je ne m’en offusque pas et reste bienveillant, mais arrivé à ce stade, il est temps de se calmer, voire d’interrompre la séance.
    Quitte à ré-essayer plus tard avec plus de maîtrise, après tout, le massage est aussi un apprentissage de soi, de ses réactions et ressentis.

  • L’acceptation et la bienveillance sont donnés sans condition.
    L’acceptation et la bienveillance sont donnés sans condition.
    J’aime mon métier, et j’aime mes patients.

    Le moment que je passe avec vous est ouvert et sans à priori. Je donne avec bienveillance et passion à tous, sans considération d’âge, de sexe, d’orientation, d’origine ou de culture.

    Vous rendre heureux me rend heureux.

  • Je ne suis pas kiné, ni médecin.
    Je ne suis pas kiné, ni médecin.
    Les patients viennent me voir pour le plaisir ou pour soulager des tensions ou se défaire de problèmes et douleurs. Je connais bien les énergies, et j'ai une bonne connaissance du corps humain. Cela me permet d'agir sur des malaises psycho-corporels avec efficacité.

    Toutefois, je ne suis pas médecin. Si je détecte une cause médicale chez vous, je vous conseillerais un spécialiste. Parfois aussi, je peux vous conseiller une activité qui améliorera votre vie ou votre santé, et là encore, selon le cas, je vous conseillerais de consulter un spécialiste préalablement.

    Je ne suis pas kinésithérapeute non plus, ni ostéopathe. Il faut être clair sur ces points. Ma tendance à chercher mes propres limites, dans les arts martiaux notamment m'a valu des blessures que seuls des chirurgiens on su réparer, et des kinés on su m'aider à rééduquer. J'ai le plus grand respect pour ces professions.

De même, il y a une éthique commune, des règles de conduite entre moi et mes patients, clients et élèves.
Ces règles m’engagent autant que vous dans cette relation professionnelle.
  • Avoir une excellente hygiène.
    Avoir une excellente hygiène.
    Cela va de soi bien sûr.

    Pour ma part, ma propreté rigoureuse, le choix de mes huiles, le changement systématique du couvre-table ou des serviettes utilisées, l’ordre de massage, d’essuyage et le lavage de mes main à chaque étape.

    Pour mes patients ou élèves, une excellente hygiène pour éviter les maladies transmissibles ou les odeurs.
    Le cabinet ne dispose hélas pas de douche.

  • Être franc et courtois
    Être franc et courtois
    La franchise doit être réciproque, elle est le moteur de la confiance.
    Et n’oubliez pas que rien ne sera répété de toutes façons
    .

    Il est important de pouvoir dire ce que vous ressentez durant la séance, en positif comme en négatif. De même, si vous avez une envie ou une attente particulière, ou un problème pour lequel vous venez me voir, n'hésitez surtout pas à m'en parler.

    Quand à la courtoisie, c’est aussi pouvoir dire les choses pénibles sans s'énerver, en restant polis. Que ce soit pour évoquer un retard, une gêne, un désagrément.
    C'est aussi de traiter l'autre avec respect et gentillesse.
    Les tensions viennent souvent d'incompréhensions.

  • Être ponctuel et fiable.
    Être ponctuel et fiable.
    Ponctuel pour ne pas désorganiser l’autre.

    Fiable pour ne pas annuler trois fois de suite, ou annuler seulement 10 minutes avant le rendez-vous.

    Et bien sûr, de même que je me consacre totalement à vous, ne pas oublier les moyens de paiement.

  • Ne pas tenter de forcer l’autre à des pratiques qu’il refuse.
    Ne pas tenter de forcer l’autre à des pratiques qu’il refuse.
    Cela rejoint le paragraphe sur les dérives sexuelles, et va plus loin de part et d’autre.

    Ainsi, je ne vous forcerai pas en touchant une partie du corps dont vous ne désirez pas qu’elle soit touchée, même pour votre bien.
    Je pense notamment aux pieds, au cou, à la tête, au ventre pour lesquels certaines personnes ne supportent pas le contact.
    Pour la tenue, la vôtre comme la mienne, comme je l’ai souvent dit, je respecte la pudeur.
    Je ne céderai pas non plus à des demandes s’éloignant manifestement de la prestation proposée.

Tout ceci va sembler très normal à la grande majorité d’entre vous, mais il est bien de le rappeler pour éviter toute crainte et tout malentendu.