Tantrisme et massage tantrique

  
   Connaissances, Massage

Pratiquez-vous le massage tantrique ?

Cette question m’est posée de plus en plus souvent.
Cet article va permettre de clarifier ce qu’on entend par une demande de « massage tantrique » et ce qu’est le tantrisme.

La première partie est un petit « Kama Sûtra » du massage contemporain.
Il décrit des pratiques existantes. Ne soyez pas choqués par ces descriptions.

Un glossaire se trouve en fin d’article pour préciser certains termes.

Le but de cet article n’est pas de décrier les masseurs tantriques.
Certains sont d’excellents masseurs et procurent beaucoup de plaisir et de bien-être.
Je désire avant tout expliquer en quoi ces massages ne sont pas « tantriques » et ce qu’est réellement le tantrisme.

Qu’est-ce qu’un massage tantrique ?

En général et France notamment, ce que les masseurs appellent un massage tantrique est en fait un massage sexuel. Certains l’appellent ainsi de bonne foi, ayant fait des stages en Inde auprès de maîtres-masseurs qui se disaient également tantriques alors qu’en fait ils profitaient de leurs clients. D’autres ont étudié des ouvrages de vulgarisation, bien éloignés des tantras.

Le massage tantrique est sensé utiliser les énergies sexuelles pour permettre au corps et à la conscience d’atteindre un niveau élevé. Selon les masseurs, ce « niveau » est soit une harmonisation totale, soit le plus souvent une jouissance à la fois physique et spirituelle. Le massage du sexe du massé ou de la massée est toujours présent dans ces pratiques.
Le massage est alors un long préliminaire amoureux faisant monter de plus en plus la tension sexuelle.

Il se pratique presque toujours sur un futon ou un matelas posé au sol. Toute une ambiance de bougies, d’encens et de parfums ou de musique vient compléter le plaisir de l’expérience.

Dans le principe, ces approches reposent sur des éléments réels, présents dans certains textes tantriques. Certains couples pimentent ou redéveloppent ainsi leur sexualité, ce qui apporte d’indiscutables bienfaits… Même si cela n’est pas du tantrisme.

Je vais parler ici du massage professionnel.

On peut classer en plusieurs catégories les masseurs tantriques selon la façon dont le sexe intervient dans leur massage :

La jouissance se fait surtout par le mental
Le masseur amène le massé ou la massée à un point proche de la jouissance sans que l’orgasme ne se produise physiquement.
C’est le cas le plus rare.
L’orgasme est recherchée
Le masseur masse en plus le sexe et les zones érogènes pour provoquer la jouissance jusqu’à l’orgasme.
C’est le cas le plus fréquent. En général, le masseur indique explicitement qu’il masse le linga1 ou le yoni2.
L’union sexuelle est recherchée
Le masseur pénètre son client ou sa cliente, dans une « union tantrique », sensée être sacrée par sa dimension spirituelle.
Parfois aussi, c’est le masseur (ou la masseuse) qui se fait pénétrer par le client dans cette même recherche d’union. Cela dépend des préférence sexuelles du client.
Dans toutes ces catégories, le rapprochement des corps est fréquent (body-body3), comme dans un acte d’amour physique et d’union sexuelle. Vous remarquerez que je parle surtout de masseurs, il est en effet plus rare d’avoir des masseuses tantriques. L’union sexuelle se fait donc aussi bien avec des femmes qu’avec des hommes.
Dans le milieu gay, un massage tantrique représente forcément un rapport homosexuel ponctuel.

Contrairement à ce qu’on pourrait penser, il ne s’agit pas vraiment de prostitution même si cela reste une forme de rapport sexuel tarifé. La dimension du massage est présente et les clients ou clientes ne viennent pas juste pour une jouissance rapide et « hygiénique ».

La plupart des masseurs et clients sont en recherche de quelque chose de plus que le sexe, ou d’une sublimation de celui-ci, et le font en toute bonne foi.
Concernant les femmes, il ne faut pas confondre les prostituées de certains établissements de massage ou les masseuses proposant des « finitions » qui ne prétendent d’ailleurs pas faire du tantrisme. Les masseuses tantriques sont donc plus rares dans cette profession.

Ce qu’est véritablement le tantrisme.

En réalité, le tantrisme n’est pas une pratique sexuelle et le « masssage tantrique » n’existe pas en tant que pratique des tantras.

Le tantrisme est une discipline religieuse, présente dans le bouddhisme mahayana issu de la seconde roue du Dharma4, ou dans l’indouisme, dans quelques mouvements shivaïstes. C’est une pratique confidentielle, même si son existence est bien connue.
Un tantrika5 ne dit pas qu’il l’est sauf à des personnes capables de le savoir et le comprendre, comme sa propre communauté religieuse par exemple.
Pour pratiquer le tantrisme, il faut d’abord avoir suivi la Voie6 assez longtemps pour en comprendre les arcanes élevées, puis recevoir une initiation tantrique reposant sur une divinité particulière. À partir de là seulement, le pratiquant devient un tantrika. Comme la ceinture noire des arts martiaux japonais, ce n’est que le début d’une pratique constante d’amélioration personnelle. Le but du tantra étant la libération rapide du samsara7. Cette notion de libération est différente selon qu’on est bouddhiste ou hindu8.
Les tantras sont réputés pour être des pratiques puissantes capables d’amener un pratiquant à se libérer dans le reste de sa vie actuelle.

Et le massage ?

Le massage ne fait pas partie des pratiques des tantras. Pas plus que la cuisine ou n’importe quelle autre activité. Il n’y a pas plus de cours de massage tantrique que de cuisine tantrique.
Les enseignements consistent en des techniques méditatives puissantes et passent par l’étude de la philosophie correspondante et par l’expérimentation. De son côté, le tantrika pratique continuellement à travers toutes ses activités, aussi bien ordinaires que spécifiques à l’enseignement reçu. Un tantrika peut donc aussi être moine, cuisinier, forgeron ou masseur et continuer de s’exercer à travers son métier.

Et le sexe dans le tanta ?

L’aspect sexuel est dû aux représentations de certaines divinités tantriques en yab-yum9, c’est à dire en union sexuelle.

Certains temples en Inde sont ceinturés par des statuettes représentant toutes les relations sexuelles possibles.

Il faut bien comprendre que ce sont des représentations destinées à transformer les passions et les énergies sexuelles en puissance mobilisable pour la pratique et se libérer du samsara.

Ce sont des supports de méditation et non un catalogue de pratiques à effectuer, surtout pour quelqu’un n’ayant pas reçu d’initiation.

Cela dit, un tantrika peut utiliser son énergie sexuelle transcendée en énergie d’amour pour lui-même ou pour la transmettre à un non-pratiquant, via une simple rencontre, un massage ou une véritable union sexuelle. Cela réclame de sa part une très bonne pratique avec un esprit totalement bienveillant pendant son action. L’autre personne recevra alors une sorte de bénédiction dans un état de conscience modifié, ce qui pourra l’amener plus tard lui aussi sur la Voie de la libération. Ceci intervenant dans cette vie ou une vie suivante selon ses karmas.
Ce don, grâce à sa générosité, permet au tantrika de s’élever davantage et c’est donc un échange profitable aux deux personnes.

L’utilisation de l’amour et des énergies sexuelles ne sont pas les seuls moyens de pratiquer et la plupart des tantrikas ne les utilisent pas. En effet, le sexe et les relations sexuelles ont surtout tendance à créer un fort attachement à la vie incarnée, et à moins d’une grande maîtrise de son esprit et de bonnes réalisations10, leur utilisation est déconseillée pour la pratique de la Voie.

C’est aussi pour cela que seules les divinités sont représentées en yab-yum.

Cela n’a pas empêché une importante littérature, surtout d’origine occidentale, de placer cet aspect au cœur de la pratique tantrique.

Toujours en consentement mutuel et éclairé

Enfin, un massage « tantrique », donc sexuel, ne se fait qu’entre personnes consentantes. Ce n’est pas un massage thérapeutique et il faut être en bonne forme physique et mentale, capable d’arrêter la séance si cela ne convient plus (même si le montant du massage reste dû).

Un masseur tantrique qui annoncerait faire ce massage pour des raisons de thérapie, sur une personne en état de faiblesse ou qui n’était pas volontaire au départ, ferait un abus sexuel condamnable.
De même, ne forcez pas un masseur à une pratique sexuelle sans son consentement. Le masseur peut aussi mettre fin à une séance en cas de comportement brutal ou inapproprié.

Conclusions.

Tantrisme et massage tantrique ?
Le massage tantrique proposé par les masseurs est en fait un massage sexuel.
Si vous le demandez ou si on vous le propose, pensez à demander aussi jusqu’où ce massage peut aller et si vous êtes d’accord.
Certains masseurs pratiquent un tarif différent selon la « profondeur » du massage.

Ce type de massage reste respectueux de l’autre et personne n’est jamais forcé.

Pour répondre, en ce qui me concerne : Je ne pratique donc pas ce qu’on appelle un massage tantrique.
Un vrai pratiquant des tantras, qu’il soit bouddhiste ou hindu, ne vous proposera jamais cela puisque cette pratique est confidentielle. Le massage ne fait pas plus partie de l’étude des tantras que la cuisine ou que n’importe quelle autre activité ordinaire.

Et finalement, ces massages, tantriques ou pas quelle importance ?
Il faut bien les désigner… Alors continuons de dire massage tantrique, tout en connaissant maintenant le véritable sens.

Si vous allez voir un bon masseur tantrique, vous passerez un très bon moment, mais vous ne verrez pas de tantras, ni n’aurez d’élévation spirituelle.
Pour donner un exemple dans le christianisme, en imitant la liturgie, on peut très bien faire la messe sans être prêtre ni avoir reçu les sacrements, et cela peut être profitable à des fidèles. Mais il n’y aura pas de bénédiction.

De mon côté, j’ai déjà reçu des massages tantriques et certains d’entre-eux étaient véritablement agréables. Aussi, je ne critique pas ces massages, ni les masseurs ni leur clients, mais simplement le fait d’accoler le terme « tantrique » à ces prestations. Certains de ces masseurs étaient tout à fait sincères dans leur démarche et avaient même payé des formations en France ou en Inde pour pouvoir exercer.

J’espère que cet article vous aura permis d’y voir plus clair dans ce domaine.

À bientôt

Glossaire :

Linga, ou lingam
Sexe masculin érectile : pénis.
Yoni
Sexe féminin externe : vulve.
body-body
Massage corps à corps. Le masseur utilise tout son corps pour masser.
Dharma
Le Dharma est la voie à suivre pour évoluer en tant qu’être humain sur le chemin de la vertu. Par extension, c’est le chemin suprême permettant d’atteindre la libération du samsara.
Les roues du Dharma : Le Bouddha a diffusé son enseignement en trois périodes distinctes appelées « les roues du Dharma ». La première roue est son enseignement au parc des biches à Vanarasi peu après son illumination, elle est pratiquée par les moines et fidèles du véhicule des anciens (Théravada).
Les 2ème et 3ème roues concernent le Grand véhicule (Mahayana), d’abord enseigné au pic des vautours à Rajghir. Les tantras bouddhiques s’appuient sur cette seconde diffusion, subsistant notamment au tibet dans ce qu’on appelle aussi le véhicule de diamant (Vajrayana).
Tantrika
Pratiquant des tantras, ayant reçu les initiations.
Voie
Avec une majuscule, l’éthique à suivre et l’ensemble des pratiques pour atteindre la libération (voir Dharma4)
Samsara
Cycle des existences conditionnées. Suite sans fin de morts et de réincarnations dans les différentes classes d’êtres (humains, animaux, dieux, êtres des enfers, etc..) selon leurs karmas.
La libération du samsara permet d’atteindre l’état d’Arya ou d’Arhat, qui ne se réincarnent plus sans liberté, sous la contrainte de leurs karmas. Ces notions diffèrent un peu entre le bouddhisme et l’hindouisme.
Dans l’hindouisme, selon les écoles, la libération du samsara peut aller jusqu’à l’état de déité.
Dans le bouddhisme, la libération complète permet d’obtenir l’état de Bouddha.
Hindu (Indou)
Pratiquant de l’hindouisme et né dans l’une des quatre castes de l’Inde. Un pratiquant de l’hindouisme s’il est hors caste, voire non-indien, sera simplement un hindouiste, quelle que soit sa foi. Les tantras indiens ne peuvent ainsi se transmettre qu’entre hindus, le maître étant souvent un brahmane ou un kshatriya. C’est aussi pour cela qu’un occidental ne peut accéder à ces initiations.
Seuls les tantras bouddhistes peuvent être accessibles à d’autres peuples puisque la notion de caste n’existe pas dans le bouddhisme.
En tant qu’adjectif, hindu et hindouiste sont équivalents s’ils désignent la religion et ses attributs.
yab-yum
Union physique sacrée entre deux êtres. Certaines divinités sont représentées en copulation symbolisant l’union des énergies de différentes polarités, masculines et féminines.
Réalisations
Dans le sens commun : compréhensions profondes et maîtrises totales d’une sagesse particulière.
Dans le sens profond : Une réalisation modifie suffisamment le continuum mental d’un être pour qu’il garde cette connaissance au-delà de la mort, dans ses réincarnations suivantes.

3 réflexions au sujet de « Tantrisme et massage tantrique »

  1. Instructif et clair.
    C’est en béotien de l’indouisme que j’ai lu cet article à propos d’un type de massage souvent proposé sur les cartes de visite. Rien de vraiment religieux et surtout beaucoup de sexuel est alors proposé par ceux qui annoncent cette pratique. Après tout, galvaudé ou non, ce terme de massage tantrique résonne en chacun de nous selon ce qu’on cherche à vivre ou satisfaire, il y a donc tantrisme mystique et « tend-trique ».

    Éclairé par la connaissance de ce à quoi correspond vraiment le tantrisme, le massage tantrique, le tantra, par la lecture de cet article, nous saurons définitivement qu’en France, opter pour ce type de massage proposé, nous aurons une satisfaction sexuelle. Personnellement je m’en doutais, et si je ne le pratique pas, c’est pour m’éviter: Un massage peu être bâclé pour hâter ma jouissance, un masseur professionnel du sexe, un partage sensuel raté, un après coup, soulagé mais indéfinissablement décevant.

    Certain que les massages, hormis ceux médicaux, éveillent le désir et c’est très bien et favorable au moral, une érection incontrôlable témoigne d’une force qu’exercent les échanges entre le massé et le masseur. Ceci est d’autant plus agréable que cela vient naturellement et sans devoir ni contrainte mercantile. Arrive l’instant du choix, où se sublime son désir et fait place au bien être qui unifie sérénité et force physique, sortes de vibrations qui, sans conclusion de satisfaction sexuelle, peut-être alors rayonnent plus durablement. Si d’aventure aboutissait une satisfaction sexuelle, faudrait-il qu’elle soit fortuite et d’un accord tacite et au terme d’un massage et des échanges sensuels qui se rejoignent pour transporter dans un élan commun à cet aboutissement de partage charnel et spirituel; soit « une véritable union sexuelle »?!

  2. Super article merci.
    Je savais déjà un peu du tantra mais je croyais vraiment que c’était une pratique sexuelle (le tantrisme). Pour le massage tantrique je trouve que tu nous laisses un peu sur la faim, surtout en disant que ça risque de choquer.
    Je n’ai jamais essayé et j’aurais voulu en savoir plus en détail sur ce massage.
    C’est qui qui choisit jusqu’où on va par exemple. Le masseur va toujours plus loin et c’est à nous de dire stop ? Ou bien il faut lui demander d’y aller ?

    1. Merci Julien,
      Je ne voulais pas non plus faire un article décrivant les pratiques sexuelles de ces massages. Ce que j’en dit me semble suffisant pour comprendre.
      Je vais juste approfondir un peu dans cette réponse. Je modifie aussi mon article pour ajouter quelques points importants.

      Concernant la demande pour savoir jusqu’où aller, en général, le masseur l’indique sur son site, ou bien lors de la prise de rendez-vous. Sinon, le mieux est de le lui demander pour éviter toute ambiguïté.

      Si un masseur dit qu’il va jusqu’à l’union ou la fusion, il s’agit de pénétration. À vous de demander qui pénètre qui, si vous êtes un homme, et si vous désirez aller jusque là ou bien vous arrêter avant, et quelle pratique vous acceptez ou recherchez. Le masseur peut lui aussi refuser certaines pratiques. Dans le cas d’une masseuse, c’est pareil, sauf pour la pénétration qui serait sans équivoque, mais c’est encore plus rare dans ce cas.

Laissez un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*