Essuyage, la mer se calme

Publié le
Publié dans Massage

Essuyage et énergétique, la mer se calme

Dans mon massage, la phase finale consiste en un essuyage de tout le corps. Bien sûr, l’absence de douche dans mon cabinet oblige à retirer le surplus d’huile du corps des personnes massées. Mais cet essuyage particulier va bien plus loin que cela.

Essuyage ou nettoyage

Certains masseurs proposent simplement une douche après leur massage, d’autres essuient le corps avec de grands papiers ou des serviettes humides dans le meilleur des cas. Ce sont souvent des actions mécaniques, énergiques… et non énergétiques, qui réveillent parfois assez brutalement les massés de leur moment de bien-être.

Lors de mes voyages, en Inde notamment, j’ai eu la chance de recevoir des massages énergétiques venant de traditions religieuses différentes et exécutée par des masseurs agissant à travers leur spiritualité. Dans ces massages, qui n’étaient pas que des massages physiques, la fin de la séance se faisait toujours par un nettoyage du corps qui accompagnait une forme de purification de l’esprit. Des masseurs hindous par exemple me lavaient tout le corps sous l’eau d’une douche certains finissant avec une brosse comme on lave un cheval. D’autres baignent leur massé dans une rivière, le lavant à main nue. Dans d’autres traditions, ce sont des linges humides ou sec, chauds ou froids qui servaient à l’essuyage.

Spirituellement, la finalité est la même, c’est une réunification finale du corps et de l’esprit, une action réelle et symbolique permettant de repartir propre, nettoyé des tensions physiques et mentales. C’est la symbolique du baptême, la possibilité de se relever purifié et meilleur, affrontant le présent avec un regard neuf et sans voile.

Le massage énergétique

Ceux qui sont venu recevoir un massage énergétique savent que dans mon cas l’essuyage fait partie du rituel.
Les trois phases de mon massage permettent de préparer le corps, puis de faire circuler l’énergie en fournissant la mienne et enfin d’agir sur les canaux et chakras en les équilibrant et en guidant l’énergie vitale dans les canaux.
Ce processus va crescendo, d’abord purement physique, il devient de plus en plus énergétique entraînant des sensations de plus en plus puissantes, des émotions plus agréables et plus présentes.

À la fin du massage, le corps et l’esprit sont totalement réceptifs, très sensibles tout en étant dans un état de détente totale. C’est le moment de calmer l’expression cette grande circulation en ramenant tout doucement l’énergie dans la personne, comme une batterie qui retrouverait sa charge complète, pour la laisser complètement reposée et en régénérée, l’esprit clair et apaisé, le corps détendu et alerte. Comme une mer apaisée qui devient lisse comme un lac tout en conservant sa puissance potentielle. C’est par mon essuyage que s’effectue de façon naturelle cette dernière phase.

La quatrième et dernière phase

Pour éviter toute allergie, pour ne pas ajouter d’odeur supplémentaire à celle des huiles de massage, je n’utilise que de l’eau. Le visage est massé en dernier et il est nettoyé en premier, ceci afin d’éviter que sa peau sensible ne développe des irritations. Pour le visage, j’utilise ce qu’il y a de plus doux, des lingettes pour bébé, à l’eau sans aucun additif.

Le corps est ensuite essuyé avec attention avec des linges en papier, humidifiés suffisamment pour ne pas être rêches tout en absorbant l’excès d’huile. Le corps est essuyé avec une concentration complète de ma part, car nous sommes toujours dans le temps du massage.
À chaque passage du tissus de nettoyage, ma main nue repasse derrière. Ceci permet de vérifier que la peau reste non-grasse, mais permet surtout de suivre et adoucir le niveau d’énergie dans un dernier contact de massage. C’est toujours ma main qui touche le corps en dernier.

Les bras, les mains, le torse, le ventre les jambes puis le pieds. J’effectue ce massage nettoyant final dans la même méditation en mouvement que celle que j’ai utilisée depuis la deuxième phase du massage. Lorsque la personne s’éveille doucement, je reviens aussi de ma méditation. Le voyage se termine en même temps pour les deux.

Calme et force

Souvent, la personne que j’ai massée reste encore un peu détendue, les yeux fermés, pour profiter d’une sortie plus douce du massage. Je respecte cela en laissant le temps de revenir.

Puis j’aide la personne massée à se redresser sans faire d’effort. Je vérifie sur le dos l’état de la circulation d’énergie, parfois je passe quand même en plus une serviette humide.

Le dos n’est pas essuyé parce que le drap d’examen jetable qui recouvre la table est lui-même très absorbant. Passer mon linge en papier humidifié serait alors désagréable. C’est aussi pour cela que j’aime repasser une dernière fois mes mains sur certaines parties du dos, pour compléter cette fin de massage comme je l’avais fait sur le reste du corps, et vérifier la circulation d’énergie.

L’essuyage est une partie intégrante du massage énergétique. C’est une phase de massage, très douce mais indispensable.
Cette pratique ne dépend pas de la présence ou non d’une douche, même dans un lieu équipé de douche, je termine toujours un massage énergétique par cet essuyage.

Aucune rupture brutale, l’équilibre obtenu est préservé et l’harmonie se fera longtemps sentir. Je termine mon massage, passe mes mains à l’eau, pendant que vous vous éveillez doucement. Comme deux danseurs qui se séparent lorsque la musique se termine, chacun ayant échangé un moment avec l’autre, hors du temps, enrichis mutuellement.

À bientôt…

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

3 × 3 =