Massages, corps et esprit

Publié le
Publié dans Massage
Cet article décrit les aspects des différents types de massage, pour en venir à une description plus complète du massage énergétique. Il décrit aussi les compétences nécessaires à certaines pratiques.
Comme je compare des techniques et des compétences, je voudrais éviter d’y apporter une notion de valeur. Les différents types de massage s’adressent à différents besoins, différentes personnes ou différents moments.
Ce n’est en aucun cas une critique négative des autres types de massages ou des masseurs les pratiquant. j’ai connu bien des masseurs, débutants ou expérimentés, et rarement été déçu par une prestation réalisée avec cœur et bienveillance. Que ce soit un massage purement physique de détente ou un massage plus énergétique, un bon masseur apportera de réels bienfaits au massé.

Le protocole

Chaque masseur, selon le type de massage qu’il pratique, a son propre protocole. Un débutant aura tendance à reproduire fidèlement un ensemble de gestes et de techniques dans un ordre précis. Avec plus de professionnalisme, un masseur pourra apprendre plusieurs techniques différentes et offrir ainsi toute une palette de massages à la carte, depuis le californien jusqu’au massage thaï en passant par d’autres techniques à la mode comme le lomi-lomi ou les pierres chaudes.
Avec l’expérience, certains masseurs vont développer une sensibilité particulière et commenceront à apporter leur propre toucher, leur propre adaptation aux techniques académiques, et adapter le protocole de base à la personne massée et ses besoins.
les massages “intuitifs” sont à l’autre extrême, de ces massages. Le masseur y est totalement guidé par son écoute et son ressenti du massé, sans appliquer de protocole global.

Retour à la case départ

La difficulté pour un client, c’est de pouvoir choisir un tel masseur, car les techniques identifiables dans les massages académiques se sont dissoutes en partie ou totalement dans un massage original propre au masseur.

De plus, beaucoup de masseurs débutants peu formés utilisent le massage intuitif pour masquer leur méconnaissance du corps, de son fonctionnement musculo-squelettique, et des techniques de massage elles-mêmes. C’est souvent fait en toute bonne foi avec la motivation de donner un vrai bien-être tout en évitant de s’enfermer dans un protocole rigide dont la sensibilité semble absente. Je préfère d’ailleurs un bon masseur intuitif qu’un masseur mécanique dont les remplaçants robotisés commencent à voir le jour au Japon.
Mais pour le client, il est parfois difficile de faire la différence entre un bon masseur expérimenté et un débutant zélé. D’autant plus que certains de ces débutants finissent par ne faire que ce type de massage, et le pratiquent ensuite pendant des années, devenant des spécialistes de l’instinctif. Ce n’est pas grave en réalité, car si un masseurs instinctif exerce depuis plusieurs années, c’est que son talent est assez grand pour fournir une vraie prestation de qualité.

Énergétique, Magnétisme, Reïki, Ayurvédique, Tao et Tantrique.

Pour ce qui est des pratiques qui vont plus loin qu’une action physique, l’amateurisme est un vrai problème.
D’une part, la connaissance gestuelle est insuffisante à elle seule, et d’autre part l’instinct ne suffit pas non plus à prodiguer un véritable massage, ou une véritable action.
Le magnétisme procède de la même démarche, même si le contact avec le corps du patient n’est pas indispensable ni la nudité de la zone traitée. Chaque magnétiseur a sa propre technique, mais celle-ci n’est pas uniquement instinctive, le magnétiseur utilise un protocole de soin et de vision qui lui est propre et lui permet justement d’éliminer les données parasites qui fausseraient son action si seul l’instinct entrait en jeu. C’est un ensemble de rituels et de prières qui vont lui permettre de canaliser son énergie en un vecteur de guérison.
La démarche du Reiki est la même mais part de la méthode au lieu de la conscience d’un don. Le Reiki codifie tout un ensemble de pratiques pour pouvoir agir de façon fiable, en éliminant les sensations fausses. Mais là aussi, un praticien peut connaître parfaitement les trois niveaux sans avoir d’autre pouvoir que celui de connaître le bon geste, et dans ce cas, c’est souvent le patient lui-même qui trouve son auto-guérison dans une séance de ce type.
Concernant les massages tantriques, neuf fois sur dix ce terme désigne des prestations sexuelles ayant lieu au cours du massage. Dans ce cas, une bonne connaissance des gestes et des zones érogènes, ainsi qu’une « finition » amenant la personne massée à jouir suffira à faire une prestation correcte, conforme à la demande du client qui n’est souvent rien de plus qu’un rapport sexuel réussi… et c’est déjà pas mal. Je ne juge pas ici en fonction de critères moraux ce qui, selon certains, serait ou non une prestation énergétique sexuelle ou une forme de prostitution. Ce genre de prestation existe depuis des siècles, on en retrouve des descriptions codifiées dans le Kama-sutra, et bien que cela ne concerne pas mon type de massage, je ne rejette pas non plus ces pratiques tant qu’elles sont effectuées avec respect, bienveillance et hygiène de part et d’autre.
Le tao est plus rarement employé. C’est entre un massage tantrique et un massage énergétique. Là aussi, les « finitions » sont souvent faites aussi bien aux hommes qu’aux femmes. Il est plus axé sur la circulation d’énergie telle qu’on la trouve dans l’acupuncture.

Ayurveda

Le massage ayurvédique est normalement un massage énergétique de tradition hindoue, à condition d’être fait par un praticien ou une praticienne véritable. En occident, la plupart du temps, il n’est qu’un massage de bien-être ne faisant appel qu’à un protocole physique appris par cœur et quelques connaissance de l’ayurvéda. En Inde, c’est également un acte emprunt de pratique religieuse. Ce massage agit sur les chakras et la circulation d’énergie en prenant en compte la configuration physique et mentale particulière de chaque personne massée. Là encore, un protocole unique ne comportant qu’un ensemble de gestes appris par cœur ne saurait suffire à faire un vrai massage ayurvédique.
Beaucoup des aspects du massage énergétique que je détaille ci-dessous devraient être présents dans un véritables massage ayurvédique.

Le massage énergétique

Le massage énergétique est à la frontière du magnétisme et du massage. Il est à la fois ne thérapie complémentaire et une prestation de bien-être. De part ces aspects, il réclame des connaissances, de la pratique et, comme le magnétisme, une perception et une capacité d’agir sur les énergies de la personne. Le protocole qui accompagne ce type de massage est non seulement physique mais aussi mental.
Les différentes phases, les gestes précis, l’ordre dans lequel ils sont effectués, sont aussi importants que l’attitude mentale, la respiration, la concentration et une bonne connaissance du corps dans ces aspects physiques (physiologie, aspects musculo-squelettiques) et spirituels ( canaux, gouttes et chakras ) que l’on retrouve décrits dans la médecine orientale. Il réclame du praticien une longue expérience et une sensibilité très fine, une “vision”. Une pratique aboutie de la méditation donne une capacité d’agir qui va permettre au praticien de rester dans une impeccable méditation en mouvement pendant presque toute la séance. Seuls les moments de dialogue sont sortis de cette méditation, sans pour autant sortir de la concentration nécessaire.
C’est aussi pour cela que ce type de massage est très rare. Plusieurs masseurs et masseuses de bonne foi tentent de le pratiquer en apprenant une série de gestes et en améliorant leur connaissance de l’acupuncture ou des médecines ayurvédiques. Ce sont de bonnes démarches, mais cela ne suffit pas. Je ne dis pas que c’est inutile, certains masseurs donnent ainsi un réel bien-être et c’est déjà beaucoup. Mais les aspects spirituels de ce massage ne sont pas présents.

Aspects spirituels

Sous le terme “spirituel”, je regroupe tout ce qui a trait à l’esprit. depuis les émotions jusqu’aux aspects les plus élevés en passant par l’intellect, les perceptions mentales et l’inconscient.
J’ai déjà écrit un article sur la notion d’énergie. Lorsqu’on aborde l’esprit, ces énergies sont des forces qui vont modifier ou mettre en mouvement des perceptions et des fonctions du mental, allant jusqu’au physique puisque le corps et l’esprit sont en interaction durant toute la vie d’un être. Il faut une pensée et une volonté pour lever un bras, et la joie ou la peine d’un enfant nous émeuvent et restent dans nos souvenirs.
Dans les traditions orientales, ces énergies ont une configuration propre à chaque être et à chaque catégorie d’être. La configuration énergétique d’un humain ne ressemble pas à celle d’un cheval. Pourtant, elle a beaucoup de points communs entre tous les être vivants. Les plantes sont à part. Leur configuration énergétique est très différente, mais l’énergie vitale de base est présente et peut aussi interagir avec les animaux, d’une façon différente toutefois qu’entre les animaux d’une même race. Cette configuration varie également entre chaque être humain et pour la même personne, elle se modifie dans le temps en fonction de sa santé, son âge ou ses expériences.
Cette configuration est perceptible. Certaines personnes ont la chance de la percevoir directement dès leur naissance, d’autres ont appris à le faire en développant leur sensibilité par la pratique de méditations particulières.

Corps et énergétique

Les paragraphes suivants décrivent l’humain selon une approche énergétique que l’on retrouve dans les textes traditionnels de presque toute l’Asie. Cette approche a donné l’acupuncture, l’ayurveda et les médecines traditionnelles indiennes et tibétaines.

À quoi cela ressemble-t-il ?

Le corps énergétique est multiple ( voir l’article Une personne, plusieurs corps ). Selon son type, émotionnel, mental, spirituel, l’énergie circule de façon différente et crée un “corps” énergétique différent. Ces corps sont tous centrés sur le corps physique et se superposent, s’interpénètrent à différents niveaux en interagissant autour de lieux d’échange particuliers de circulation.
Ces lieux d’échange sont les chakras. En agissant dessus, on agit sur plusieurs niveaux du corps et de l’esprit. Tous ces réseaux et leur influence à distance forment comme un cocon ovoïde autour d’une personne. Le centre semble traversé par un canal rectiligne qui suit l’axe de la colonne vertébrale et sur laquelle les chakras principaux sont alignés, ressemblant à plusieurs sphères parcourues de canaux qui en sortent et forment un réseau dense à l’extérieur. Ces sphères semblent tourner ce qui les fait ressembler à des roues, d’où le nom sanskrit de « chakra » qui signifie « roue ». Elles sont visibles aussi bien de face que de dos, c’est pourquoi je parle plutôt de sphères.
Il n’y a pas de chakra “ouvert” ou “fermé” comme je l’entends souvent dire. Le rayonnement est plus ou moins intense, et les énergies qui y circulent sont plus ou moins fortes ou nombreuses, entraînant une impression de vitesse de rotation différente ou de clarté différente. C’est parce que leurs liaisons au reste des corps sont plus ou moins intense. C’est sur cette circulation d’énergies qu’on peut agir, ou sur le chakra lui-même.

Énergie, amour et bienveillance

Don de l'eauPour agir sur l’énergie d’une personne, il est important d’avoir soi-même une bonne énergie, en quantité et surtout en qualité. La moindre agressivité ferme les canaux de la personne massée à toute possibilité d’échange. Seul un sentiment réel de bienveillance et d’amour peuvent agir efficacement, car aucune barrière ne se dresse alors dans le corps du massé. En réalité, certaines barrières peuvent quand même se mettre en place selon le passé traumatique de la personne, mais il est alors moins difficile de les contourner.
Parfois, selon les problèmes de la personne massée, il faut de la part du praticien un don plus important de sa propre énergie. Cet apport va rétablir une circulation qui était bloquée ou affaiblie en utilisant l’énergie du masseur comme substitut. Puis, lorsque tout devient fluide, cette énergie est échangée et récupérée en partie par le masseur, parfois non, ce qui rend certains massages épuisants.
Les négativités sont filtrées dans un échange que je compare souvent à une sorte de dialyse, mais qui ressemble plus à une danse énergétique à deux. Parfois, les négativités de la personne massée sont fortes et il est important de se régénérer. Sans cela, des malaises ou des maladies qui auraient affecté les massés pourraient se développer chez le masseur. Lorsque tout se passe bien, sur une personne sans gros problème, le masseur récupère presque toute son énergie.

Aspects spirituels pour les massés

Les descriptions faites dans le chapitre précédent, sont déjà dans un domaine concernant l’esprit. Ces actions de massage énergétique, permettent à l’énergie de circuler de plus en plus librement et de façon plus fluide. Sans remplacer une pratique personnelle de la méditation ou de l’observance d’une meilleure façon de vivre, elles apportent à la personne massée des bienfaits qui se rapprochent de ces pratiques.

Cela va entraîner plusieurs conséquences positives :

  • À chaque massage, l’énergie circulera encore plus facilement, donnant l’impression d’être encore meilleur et plus bénéfique.
  • L’intérêt pour des pratiques bienveillantes envers soi ou les autres va augmenter.
  • Les capacités de méditation vont s’améliorer.
  • L’intérêt pour des modes de vie plus sains va s’accroitre.
  • Le désintérêt va naître pour les modes de vie négatifs impactant la santé, le bonheur ou celui des autres. Les priorités vont changer progressivement la souffrance due à des expériences négatives va diminuer.
Ces changements sont parfois brutaux et choquent ou émerveillent la personne qui a reçu le massage. Mais en général, cela se fait progressivement.
Toutefois, il faut bien comprendre qu’il s’agit d’un apport extérieur. S’il n’est pas suivi de modifications de façon de vivre de penser ou d’agir, de changer selon les cas ses fréquentations ou son environnement négatifs, les causes étant toujours présentes reproduiront les mêmes effets et le bienfait disparaîtra rapidement.
Dans le cas de personnes possédant un don particulier, voyant ou chaman, la massage présente une danse énergétique où les visions s’échangent et les dons se renforcent. C’est une belle expérience aussi bien pour le masseur que la personne massée. Certaines personnes n’avaient même pas conscience de leur don avant de vivre cette expérience.
Ceci clôt cette présentation des massages et de leurs aspects physiques, énergétiques et spirituels. Pour chacun, il y aurait beaucoup plus de choses à dire et à développer, mais vous avez déjà là beaucoup d’informations et d’importantes pistes de réflexion.
Pour le reste, rien ne remplace la pratique. Je vous encourage donc à tester par vous-même les différents types de massages, et le mien bien sûr pour comprendre en quoi ce dernier est différent.
À bientôt.

Laissez un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*